Quand Beigbeder et Proust nous parlent d’amour dans Snatch | Un monde de procrastination